Les Réseaux Fixes

Un seul objectif : La fibre optique pour tous dans l’Hérault !

Un premier réseau d'initiative publique haut débit: num'hér@ult

Par délégation de service public en date du 6 août 2007, le Conseil départemental de l’Hérault a confié à la société Covage la mission de service public de réalisation et d’exploitation d’un réseau de communications électroniques à Haut Débit. Celle-ci a permis de réduire la fracture numérique qui existait entre le sud et le nord du département, et a favorisé la venue d’opérateurs et de fournisseurs d’accès internet afin d’obtenir des offres et des services attractifs pour les entreprises et pour les particuliers.

Le réseau départemental num’hér@ult, qui se compose d’un réseau de collecte en fibre optique et d’un réseau de desserte radio Wifi Max, a permis d’aménager de façon équilibrée le territoire et d’offrir un nouveau service public aux héraultais. Grâce à ce projet, aujourd’hui 98,7% de la population du département bénéficie d’un accès minimum à 2 Mbits, quelle que soit sa localisation, à un coût identique à ceux pratiqués dans les grandes agglomérations comme Montpellier. Pour le grand public, cela signifie la possibilité d’accéder à un bouquet de service incluant internet et la téléphonie.

Les entreprises peuvent bénéficier d’offres hauts débits symétriques et/ou d’offres très haut débit pour celles situées sur les Zone d'Activités Économiques (ZAE) desservies par le réseau fibre optique num’hér@ult

Ce premier réseau d'initiative publique a impulsé le lancement du projet Très Haut débit en 2015. Ainsi l'ensemble du territoire Héraultais, à travers les réseaux d'initiatives publique et privés, pourra accéder à un réseau de communication 100% fibre optique, Hérault Numérique.

Un Département, deux zones pour un objectif

 En ce qui concerne le déploiement de la fibre optique jusqu’à l’abonné, ou FTTH, le Département de l’Hérault a été découpé en deux zones.

La première est une zone d’initiative privée, composée de la zone très dense de la Ville de Montpellier (multiopérateurs) et de la zone 'Appel à Manifestation d'Intention d'Investissement' (AMII), correspondant aux 56 communes les plus densément peuplées, où les opérateurs privés (ORANGE ou SFR) assurent la construction du réseau de tous les logements sous la supervision de l’État, de la Préfecture et les collectivités locales concernées, chaque usagers ayant ensuite la possibilité de choisir l'opérateur de son choix qui effectuera le raccordement final. 

La seconde est une zone d’initiative publique, dénommée le réseau Hérault Numérique, regroupe les 286 autres communes. Le Conseil Départemental a pris l’initiative de faire raccorder l'ensemble des locaux (habitants et organisations) de ses communes par le biais d’une Délégation de Service Publique (DSP) avec la société COVAGE, un opérateur d’infrastructures neutre et réputé.

Ces différentes zones partagent le même objectif, permettre à 100% des Héraultais d’être raccordables à la fibre optique d’ici fin 2022.

La Fibre ?

Les usages facilités par la fibre 

L’accès au très haut débit est devenu une nécessité, tant les usages numériques s’installent dans le quotidien familial, les établissements de santé et dans la sphère professionnelle. Permettre à chaque Héraultais d’en bénéficier était une question d’équité. Dans le Département, le plan « La Fibre pour 100% des Héraultais » peut être comparé à ce que furent, en leur temps, les déploiements de l’électricité et du téléphone.

Sur une infrastructure en fibre optique, le signal et les données sont transportés sous forme de lumière dans un fil de verre flexible. C’est aujourd’hui la technologie la plus performante, pérenne et évolutive, pour accéder et naviguer sur le réseau internet. Elle permet de profiter d’une connexion ultra-rapide, de télécharger et d’envoyer des fichiers en un rien de temps. Elle remporte, de ce fait, un succès grandissant auprès des particuliers et des entreprises.

Le Très haut débit, c’est quoi ?

Relèvent du Très haut débit toutes connexions câble cuivre ou fibre optique qui donnent accès à des débits allant de 30 Mbits/s à 1 Gbits/s (1000 Mbits/s) voire plus.

Exemple : 200 photos sont téléchargées en 4 minutes avec les anciens réseaux, 8 secondes avec la fibre optique, et il est possible de connecter un téléphone, une télévision, une tablette et un ordinateur dans un même foyer et en même temps.

La fibre optique garantit une grande stabilité, quel que soit la situation géographique de l’utilisateur. Par exemple, dans l’Education nationale et l’université, l’émergence des cours et le streaming vidéo, mais aussi les cours multi-sites et l’enseignement à distance sont facilités par la fibre. Cela participe à l’égalité des chances. Tous les usages numériques actuels et futurs sont accessibles. Toutes les activités de services seront bientôt accessibles en ligne. La fibre donne la possibilité à tous les Héraultais de pouvoir y accéder.

Exemple : développement du télétravail, réalisation des démarches administratives en ligne, réservation de loisirs ou accès aux services de la télémédecine.

Tester son éligibilité

Pour tester votre éligibilité vous pouvez utiliser la carte OPEN DATA du portail Hérault Data compilant les données commerciales des opérateurs en charge du déploiement de la fibre optique sur le Département de l’Hérault.

Vous pouvez directement taper votre adresse dans l'encart en haut a gauche de la cartographie "Rechercher un lieu" et cliquez sur le point présent sur votre immeuble. 4 possibilités :

  • ÉLIGIBLE, cela signifie que le logement peut déjà bénéficier d’offres de fibre optique.
  • NON ENCORE ÉLIGIBLE, cela signifie que les travaux et/ou démarches administratives nécessaire au raccordement final du logement ne sont pas encore terminés.
  • ÉLIGIBLE (RACCORDABLE A LA DEMANDE), cela signifie que des travaux supplémentaires, pouvant être liés à l’éloignement du logement par rapport au réseau ou à des conditions techniques particulières, sont nécessaires avant la réalisation du raccordement final. Il est impératif que l’usager souscrive un abonnement qui ne sera activé qu’une fois les travaux réalisés, dans un délai maximum de 6 mois. 
  • Le logement n’apparaît pas encore sur la carte : les travaux n’ont pas encore démarrés ou ne sont pas encore suffisamment avancés. Attention : Si un logement unique n’apparaît pas, il peut s’agir d’un oubli. Auquel cas, n’hésitez pas à prendre contact avec les constructeurs Hérault THD, Orange ou SFR en fonction de la zone de construction.

Cette carte vous donne plusieurs informations concernant votre logement :

  • Votre éligibilité à des offres Fibre.
  • Votre adresse telle qu’elle est connue des opérateurs commerciaux.
  • D’autres informations utiles pour votre raccordement.

Si vous êtes éligibles, vous pouvez également consulter la liste des opérateurs disponibles en cliquant sur ce lien.

L’accès au très haut débit est devenu une nécessité, tant les usages numériques s’installent dans le quotidien familial, les établissements de santé et dans la sphère professionnelle.

Permettre à chaque Héraultais d’en bénéficier était une question d’équité. Dans le département, le plan « La Fibre pour 100% des Héraultais » peut être comparé à ce que furent, en leur temps, les déploiements de l’électricité et du téléphone

Philippe HilaireVilles et zones rurales doivent bénéficier des mêmes services. En déployant la fibre, le Département de l’Hérault réalise des infrastructures indispensables à la vitalité et au développement économique de chaque commune de son territoire. L’internet à très haut débit est à la disposition de tous les Héraultais. Grâce à la fibre, nous tissons les liens de demain.

 Kléber Mesquida, Président du Département de l'Hérault

Hérault Numérique, un Réseau d’Initiative publique

Le Département de l’Hérault met un terme à la fracture numérique, en engageant le plan baptisé « La fibre se déploie ». Ce plan vise à compléter le déploiement choisis par les opérateurs privés.

En prenant l’initiative, le Département joue pleinement son rôle d’acteur économique majeur, en garantissant à tous les Héraultais l’égalité d’accès à l’ensemble des outils de la modernité. Ce plan préserve la cohésion et la compétitivité du territoire, au bénéfice des générations actuelles et futures.

Philippe Hilaire

Notre rôle de garant des solidarités territoriales se confirme avec la construction du réseau départemental « Hérault numérique » 

Pierre Bouldoire, vice-Président aux solidarités territoriales

La zone d'initiative privée

La Zone d'initiative privée : Zone Très Dense (ZTD - Ville de Montpellier) et zone d'Appel à Manifestation d'intention d'investissement (AMII - 56 communes)

La zone très dense se définit par une forte concentration de population, pour lesquelles, sur une partie significative de leur territoire, il est économiquement viable pour plusieurs opérateurs de déployer leurs propres infrastructures de réseaux de fibre optique, au plus près des logements. Cette zone se déploie sur le territoire de la Ville de Montpellier. 

La zone AMII peut se définir comme une partie du territoire dans laquelle un ou plusieurs opérateurs privés ont manifesté leur intérêt pour déployer un réseau en fibre optique. Cet investissement se fait uniquement sur fonds privés.

En 2011, préalablement à l’appel à projet France Très haut débit, l’État (via la Mission France Très Haut Débit) a interrogé les opérateurs privés sur leurs projets d’investissements à 5 ans en dehors des communes situées en zones très denses. Cet appel visait à permettre aux pouvoirs publics d’établir une cartographie des déploiements privés envisagés pour que les projets de réseaux d’initiative publique, conformément aux directives européennes, s’inscrivent en complémentarité de l’initiative privée.

Liste des communes couvertes par les deux opérateurs

Pour Orange : 36 communes

  • Métropole Montpellier Méditerranée (14): Castelnau-le-Lez, Cournonsec, Cournonterral, Le Crés,  Fabrégues, Grabels, Juvignac, Lattes, Lavérune, Murviel-les-Montpellier, Pignan, Saint-Georges-d'Orques, Vendargues, Sauvian
  • Communauté de Communes du Pays de I'Or (1) : Mauguio
  • Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée (13) : Bassan, Béziers, Boujan-sur-Libron, Cers, Corneilhan, Espondeilhan, Lieuran-les-Béziers, Lignan-sur-Orb, Saussan, Sérignan, Servian, Valras-Plage, Villeneuve-les-Béziers
  • Bassin de Thau (8): Balaruc les Bains, Balaruc le Vieux, Frontignan, Gigean, Marseillan, Mireval, Séte, Vic-la-Gardiole

Pour SFR : 20 communes

  • Métropole Montpellier Méditerranée (16): Baillargues, Beaulieu, Castries, Clapiers, Jacou, Montaud, Montferrier-sur-Lez, Pérols, Prades-le-Lez, Restinclières,  Saint-Brès, Saint-Drézéry, Saint-Geniès-des-Mourgues, Saint-Jean-de-Védas, Sussargues, Villeneuve-lès-Maguelone
  • Communauté de Communes du Pays de I'Or (2) : Palavas les Flots, Saint-Aunès,
  • Lunel
  • Agde

En fonction de la commune concernée, vous avez la possibilité d’obtenir des informations sur l’arrivée de la fibre dans votre commune en consultant les liens suivants :

En cas de problème constatés, vous avez la possibilité de faire remonter tout dysfonctionnement à l’ARCEP par le biais du lien suivant : https://jalerte.arcep.fr/

Pour rappel, les constructeurs en zone AMII Orange et SFR déploient le réseau Fibre jusqu’au Point de Branchement Optique (PBO) La partie raccordement final est pris en charge par l’opérateur ayant formulé l’offre commerciale à l’usager.

Le réseau Hérault Numérique : une propriété du Département

Le Département conduit l’opération au travers d’une Délégation de Service Public (DSP) signée le 05 Février 2018 avec l’Opérateur d’infrastructures, Covage, pour une durée de 25 ans. En tant que délégataire, Covage via Hérault THD déploie et exploite, la fibre dans les zones héraultaises non couvertes par les opérateurs privés en très haut débit. Une fois assuré d’un raccordement au très haut débit, chaque Héraultais peut sélectionner le fournisseur d’accès de son choix.

À l’issue de la délégation, le Département de l’Hérault devient propriétaire de ce réseau qui entrera alors dans le patrimoine public, commun à tous les Héraultais. Le choix de passer par une Délégation de service public est simple : il constitue le modèle économique le plus intéressant pour la collectivité. 

Un financement optimisé pour la collectivité

Hérault Numérique ne coûtera, au total, qu’au maximum 18,7 M€ sur cinq ans au Conseil départemental de l’Hérault. L’essentiel du financement est abondé par Covage. Hérault THD (filiale de Covage) déploiera le réseau fibre dans les 286 communes concernées et prend en charge, avec ses partenaires, plus de 350 M€, soit plus de 90 % des coûts. L’opération est, en outre, subventionnée par l’État via le Fonds national pour la Société Numérique (FSN) et la Région Occitanie.

Les bons résultats de la négociation permettent au Département de l’Hérault de ne pas demander de financements aux Établissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI). Ainsi, contrairement à d’autres départements où les EPCI sont sollicités parfois à hauteur de 600 € par prise posée, les communes de l’Hérault n’auront aucune dépense à prévoir pour le financement de l’infrastructure.

384 M€
C’est le coût total du déploiement du plan « La Fibre pour 100% des Héraultais »
33,5 M€
C’est le montant total des financements publics de ce plan
18,7 M€
C’est la participation maximale du Département de l’Hérault 
0 €
Les communes et les EPCI de l’Hérault ne seront pas sollicités.

Qui est Covage ?

Esope

Acteur de l’aménagement numérique au service des collectivités locales, Covage a développé dès 2007 les premiers réseaux d’initiative publique. Ces « autoroutes » de fibre optique visent à cette époque à desservir principalement des zones d’activités et des sites publics.

Depuis la société est devenue un partenaire incontournable des collectivités en gérant une trentaine de réseaux de 1ère génération. C’est un opérateur avec un savoir-faire reconnu pour installer, exploiter et commercialiser le réseau de 2ème génération de fibre optique de Très Haut Débit.

Qui est Hérault THD ? 

Herault THD est une société de projets, de l'entreprise Covage,qui a pour mission de construire et exploiter le réseau Hérault Numérique durant les 25 ans de la délégation de service public.

Le déploiement

Les phases de déploiement de la fibre optique sont établit en fonction de 4 paramètres cumulés :

  • Un paramètre technique : quand le réseau existe déjà, le déploiement est plus rapide que lorsque des travaux de génie civil sont nécessaires ;
  • Un paramètre sociétal : les zones où le débit est le plus faible et le nombre de foyer le plus nombreux sont prioritairement ciblées.
  • Un paramètre logistique : la complexité de l’intervention et les contraintes du délégataire
  • Un paramètre lié à la commercialisation : la zone de déploiement doit être suffisamment conséquente pour permettre aux opérateurs de proposer des offres commerciales aux usagers.

1ère étape : le plan du réseau

Comme tout nouveau réseau ce déploiement se fait en collaboration avec chaque commune afin de déterminer sur leur territoire l'ensemble des habitations à raccorder et les lieux d’implantations des sites techniques.

Il y a deux types d’équipements visibles pour les habitants :

  • Les NRO : nœuds de raccordement optique. Ce sont des locaux techniques de 15 m2 sur 2 mètres de hauteur. Ils contiennent le point de raccordement du réseau à toutes les lignes de fibre optiques qui desservent les communes de la zone. Ce local est livré par convoi exceptionnel et gruté sur une dalle en béton. Il y en aura 68 sur l’ensemble du Département.
  • Les SRO : sous répartiteurs optiques. Ce petit local technique (2m²) est une armoire de rue. C’est le 1er niveau de concentration de fibre entre l’habitation et le NRO. Il y en aura 480 sur le territoire du Département. Une fois les lieux d’implantation des NRO connus, des études sont menées afin de déterminer le trajet de la fibre optique. Les plans sont établis en utilisant les infrastructures existantes. Dans la majorité des cas, la fibre optique est insérée dans les fourreaux du réseau Orange afin de limiter l’impact sur le paysage.

2ème étape : le déploiement de la fibre :

Des câbles de fibre optique sont tirés entre les points de mutualisation et la totalité des habitations desservies par la zone, soit entre 300 et 1500 logements.

Dans la plupart des cas, les câbles passent par les fourreaux souterrains du Département, des communes, des intercommunalités et des opérateurs tels qu’Orange ou les appuis aériens d’Enedis (anciennement EDF).

Lors de la réalisation de cette étape, les habitants peuvent apercevoir les techniciens ouvrant des regards dans les rues afin de faire passer le câble de fibre optique.

Dans moins de 10% des situations, aucun des réseaux existants n’est utilisable. Des travaux sont alors nécessaires afin de réaliser des implantations de poteaux aériens ou des tranchées pour insérer des fourreaux destinés à recevoir la fibre. Ce n’est qu’une fois la totalité d’une zone desservie par le même point de mutualisation équipée, que celle-ci peut entrer en activité et être commercialisée auprès des opérateurs.

Le défis du déploiement

Il a fallu plus de 100 ans pour déployer l'électricité, 50 pour le réseau cuivre, mais le Département se donne 5 ans pour déployer le réseau fibre sur tout le territoire. 

Le déploiement nécessite du personnel qualifié. En France toutes les régions déploient la fibre optique en même temps. Cela représente un enjeu en termes de ressources humaines, mais aussi un potentiel d’emplois importants.

Certaines zones sont complexes en raison de leur éloignement, d’autres parce qu’elles ont classées et donc protégées. Dans toutes ces situations les travaux sont plus délicats à réaliser.

À terme c’est l’équivalent de la distance Paris-Pékin, soit plus de 8000 kilomètres de fibre optique qui sont déployés, un chantier techniquement complexe et long.

5 ans, c’est la durée estimée du chantier
130 000 heures d’insertions sociales
675 emplois directs
8100 kilomètres déployés en 2022

La commercialisation pour les particuliers

La caractéristique de ces réseaux d’initiative publique est d’être non discriminante, neutre technologiquement et ouvert à toutes demandes raisonnables d’opérateur qui souhaite  venir sur le réseau commercialiser son offre.

Une fois les travaux réalisés, Covage commercialise son réseau d’infrastructures auprès des opérateurs de service. Ce sont eux, qui par la suite, commercialisent les services auprès des clients qu’ils soient particuliers ou entreprises. Les héraultais qui le souhaitent devront alors souscrire un abonnement fibre optique auprès du fournisseur d’accès à Internet de leur choix. Le raccordement final est réalisé à la demande de l’habitant par l’installation d’une nouvelle prise dans le logement.

Liste des opérateurs commercialisant actuellement des offres fibre sur la zone d'initiative publique de l'Hérault: 

  • COMCABLE 06 71 60 61 45
  • CORIOLIS 09 70 71 55 55
  • KIWI 09 80 50 12 12
  • K-NET 09 72 350 350
  • NORDNET 34 20
  • ORANGE 39 00
  • OZONE 09 73 01 10 00

Entreprises et collectivités

Garantir l'éligibilité de toutes les entreprises à la fibre

Les entreprises de l’Hérault seront toutes, sans exception, éligibles au très haut débit. Elles disposeront de leur accès à la fibre d’ici 2022, au fur et à mesure de la mise en place du réseau optique que déploie Hérault THD (filiale de Covage, l’opérateur d’infrastructures retenu par le Département de l’Hérault).

Dans ce monde connecté, les entreprises ont plus que jamais besoin du très haut débit pour intensifier leur activité et leur présence sur internet, voire développer leurs ventes en ligne, mettre à la disposition de leurs clients une connexion internet d’excellente qualité, améliorer leurs échanges avec leurs clients, leurs prospects...

En permettant aux entreprises, où qu’elles se trouvent, de bénéficier du raccordement au très haut débit, le Département de l’Hérault démontre sa fibre solidaire.

Tester votre éligibilité avec le lien suivant.

Kléber Mesquida, Président du Département de l'HéraultNotre plan « La Fibre se déploie » est une opportunité de développement économique dans les zones rurales. Beaucoup de grands projets vont pouvoir se concrétiser, grâce à un équilibre retrouvé entre villes et campagnes, besoins et services, qualité de vie et attractivité. La solidarité territoriale prend ici tout son sens. 

 

Comment ça marche ?

Les Très Petites Entreprises (TPE), ainsi que les commerces, exploitants agricoles, vignerons, professions libérales…, pourront opter pour un accès FttH (le même accès à la fibre que les particuliers, débit non garanti) ou un accès FttE. Les grandes entreprises et les PME privilégieront, quant à elles, un accès à une offre garantissant un temps de rétablissement en cas d'incident, ainsi qu’un débit symétrique en téléchargement comme en envoi.

La plupart d’entre elles bénéficient d’ailleurs déjà de l’offre FttE déjà proposée au travers de num'hér@ult, le réseau fibre optique créé il y a dix ans par le Département pour couvrir la très grande majorité des zones d'activités de l’Hérault. Le plan « La Fibre se déploie » généralise ainsi à toutes les entreprises, quel que soit leur lieu d’implantation, le raccordement à la fibre optique. Il ouvre la perspective d’un usage illimité d’internet, en anticipant leurs besoins et leurs usages de demain.

Des usages essentiels pour la compétitivité

Bénéficier d’une connexion ultra-rapide et constante permet en effet de profiter pleinement de services tels que :

  • la visioconférence
  • la mise en commun de ressources entre services et différents sites
  • la maintenance informatique en temps réel
  • le suivi en temps réel, sans décrochage, de son site de vente en ligne ou de ses réservations
  • l’interactivité avec ses clients
  • l’abonnement à des logiciels à distance (le mode Saas)
  • l’utilisation d’une infrastructure informatique complète à distance avec stockage en ligne (le Cloud computing)
  • la possibilité d’offrir un accès en télétravail

DRAujourd’hui, tout est connecté : le terminal de paiement, les ventes à l’export, la communication, les réservations... Nos équipes travaillent souvent en simultané sur plusieurs postes et les clients ont l’habitude de pouvoir disposer d’une connexion internet rapide, ce d’autant plus qu’ils réservent souvent, au dernier moment, depuis leur lieu de villégiature. Dans ce contexte, l’accès à la fibre est indispensable. 

Mireille Rambier, Domaine du Haut-Lirou  à Saint-Jean-de-Cuculles

DRDans l’Hérault, quatrième département touristique de France, le déploiement de la fibre est une nécessité. Elle nous permettra de mieux répondre aux besoins de notre clientèle. Nous devons être dans le coup, pour ne pas nous faire dépasser. 

Jacques Mestre, président de l’Union des métiers de l’industrie hôtelière (Umih) de l’Hérault et président régional de l’Umih

Pierre Bruynooghe

Nos établissements travaillent beaucoup avec la clientèle des professionnels et la première chose qu’ils nous demandent, c’est d’avoir une bonne connexion à internet, notamment pour qu’ils puissent transférer des données vers leur entreprise. La fibre nous aidera à développer et à fidéliser cette clientèle et, pendant la haute saison, celle des touristes. Ce sera un vrai plus pour nous, face à la concurrence.

Gabriel Escudié, président des Logis de France dans l’Hérault

Pierre BruynoogheJ’ai quitté Millau pour me rapprocher de Montpellier, en m’installant à Saint-André-de-Sangonis. Je voulais profiter de la nature environnante, en contrepartie, j’ai perdu les bénéfices liés à la fibre. À Millau, je pouvais grâce à elle communiquer avec mes clients et confrères dans d’excellentes conditions, ce que je ne peux plus faire aujourd’hui. De savoir que Saint-André-de-Sangonis sera raccordée à la fibre me satisfait donc pleinement.

Florence Cailloux, indépendante, communicante spécialisée dans le développement durable et les énergies renouvelables, Saint-André-de-Sangonis

Particuliers

  • Combien de temps dure le raccordement ?

  • Combien de temps durent les travaux ?

  • Comment se déroule le raccordement de mon logement ?

  • Est-ce que nos paysages seront préservés ?

  • Le Très haut débit, c’est quoi ?

  • Pourquoi le découpage des zones de déploiement n’est-il pas calqué sur celui des communes ?

  • Pourquoi ma commune ne sera pas raccordée à Hérault Numérique ?

  • Pourquoi mes voisins l’auront plus tôt que moi ?

  • Pourquoi un chantier de 5 ans ?

  • Quand suis-je éligible ?

  • Quel est le débit proposé ?

  • Quel est le délai pour être raccordé ?

  • Quels sont les avantages de la fibre optique ?

  • Un SRO est implanté près de chez moi et pourtant je devrais attendre plusieurs années. Pourquoi ?