Le déploiement

Hérault Numérique est un chantier historique. Plus de 8000 kilomètres de fibre optique vont être déployés sur le Département, soit la distance entre Paris et Pékin.

Un chantier d’une envergure inédite dans l’Hérault

Qu’est-ce qu’ « Hérault Numérique » ?

C’est le nom du réseau qui va raccorder l’ensemble des habitants du département de l’Hérault à la fibre optique.
La société Covage a reçu délégation du Conseil départemental en février 2018 pour concevoir, établir et exploiter le réseau « Hérault Numérique » à travers sa filiale Hérault THD.
Cela permettra aux 286 communes délaissées par les opérateurs privés d’accéder au Très Haut débit.
Ce réseau de 8100 kilomètres sera déployé par étape jusqu’en 2022.

Qui est Covage ?

EsopeActeur de l’aménagement numérique au service des collectivités locales, Covage a développé dès 2007 les premiers réseaux d’initiative publique. Ces « autoroutes » de fibre optique visent à cette époque à desservir principalement des zones d’activités et des sites publics.
Depuis la société est devenue un partenaire incontournable des collectivités en gérant une trentaine de réseaux de 1ère génération. C’est un opérateur avec un savoir-faire reconnu pour installer, exploiter et commercialiser le réseau de 2ème génération de fibre optique de Très Haut Débit.

 

Un déploiement sur 5 ans

 1ère étape :  le plan du réseau

Comme tout nouveau réseau ce déploiement se fait en collaboration avec chaque commune afin de déterminer sur leur territoire les lieux d’implantations des sites techniques.
Il y a deux types d’équipements visibles pour les habitants :

  • Les NRO : nœuds de raccordement optique. Ce sont des locaux techniques de 15 m2 sur 2 mètres de hauteur. Ils contiennent le point de raccordement du réseau à toutes les lignes de fibre optiques qui desservent les communes de la zone. Ce local est livré par convoi exceptionnel et gruté sur une dalle en béton. Il y en aura 68 sur l’ensemble du Département.
  • Les PM : points de mutualisation. Ce petit local technique ( 2m²) est une armoire de rue. C’est le 1er niveau de concentration de fibre entre l’habitation et le NRO. Il y en a un ou deux par commune. Il y en aura 480  sur le territoire du Département. Une fois les lieux d’implantation des NRO connus, des études sont menées afin de déterminer le trajet de la fibre optique. Les plans sont établis en utilisant les infrastructures existantes. Dans la majorité des cas, la fibre optique est insérée dans les fourreaux du réseau France Télécom afin de limiter l’impact sur le paysage.

2ème étape : le déploiement de la fibre

Des câbles de fibre optique sont tirés entre les PM (points de mutualisation) et la totalité des habitations desservies par la zone, soit entre 300 et 1500 logements.

  • Dans la plupart des cas, les câbles passent par les fourreaux souterrains du Département, des communes, des intercommunalités et des opérateurs tels qu’Orange ou les appuis aériens d’Enedis ( ancienEDF).

Lors de la réalisation de cette étape, les habitants peuvent apercevoir les techniciens ouvrant des regards dans les rues afin de faire passer le câble de fibre optique qui est d’un diamètre de 1cm.

250 000 c’est le nombre de prises qui seront posées en 5 ans

  • Dans moins de 10% des situations, aucun des réseaux existants n’est utilisable. Des travaux de génie civil sont alors nécessaires afin de réaliser des implantations de poteaux aériens et des tranchées pour insérer des fourreaux destinés à recevoir la fibre. Des précautions sont prises afin que ces interventions ne se déroulent pas pendant des périodes de festivités ou de fortes activités touristiques dans les communes. Ce n’est qu’une fois la totalité d’une zone desservie par le même PM équipée, que celle-ci peut entrer en activité et être commercialisée auprès des opérateurs.

Comment la fibre arrive jusqu'à chez moi ?

Le calendrier du déploiement de la fibre optique

Le déploiement s’effectue par zone

EsopeLe calendrier du déploiement de la fibre optique dans chaque zone est accessible à tous les usagers.
En indiquant sur le site leur adresse postale précise, chaque Héraultais sait à quelle zone il appartient et quand celle-ci sera raccordée.

Le déploiement ne se fait pas sur les zones déjà desservies par les opérateurs privés. Cela concerne les grosses agglomérations, le littoral et la Métropole de Montpellier Méditerranée. La fibre optique est déployée selon un découpage qui ne correspond pas à celui des cantons. D’ici fin 2018, 15 000 raccordements sont programmés. Dans tous les cas, tous les foyers seront raccordables au plus tard en 2022 au rythme de 60 000 par an. 

L’ordre du déploiement

Le calendrier a été défini afin de traiter en priorité les zones aujourd’hui très mal desservies en matière d’ADSL et dans lesquelles la qualité du service est dégradée

Jean CARRUETTE Directeur de Hérault THD

Le calendrier de déploiement de la fibre optique est établit en fonction de 4 paramètres cumulés :

  • Un paramètre technique : quand le réseau existe déjà, le déploiement est plus rapide que lorsque des travaux de génie civil sont nécessaires ;
  • Un paramètre sociétal : les zones où le débit est le plus faible et le nombre de foyer le plus nombreux sont prioritairement ciblées.
  • Un paramètre logistique : la complexité de l’intervention et les contraintes du délégataire
  • Un paramètre lié à la commercialisation : la zone de déploiement doit être suffisamment conséquente pour permettre aux opérateurs de proposer des offres commerciales aux usagers.

Les défis du déploiement

  • Le déploiement nécessite du personnel qualifié. En France toutes les régions déploient la fibre optique en même temps. Cela représente un enjeu en terme de ressources humaines, mais aussi un potentiel d’emplois importants.
  • Lorsque les réseaux sont inexistants, les travaux de génie civil rendent nécessaires une coordination importante avec les services des routes afin d’effectuer les tranchées dans la chaussée.
  • Certaines zones sont complexes en raison de leur éloignement, d’autres parce qu’elles ont classées et donc protégées. Dans toutes ces situations les travaux sont plus délicats à réaliser.

A terme c’est l’équivalent de la distance Paris-Pékin , soit plus de 8000 kilomètres de fibre optique qui sont déployés, un chantier techniquement complexe et long.

Quelques chiffres

5 ans, c’est la durée du chantier
130 000 heures d’insertions sociales
675 emplois directs
8100 kilomètres déployés en 2022